Historique

Tout commence au début du XXème siècle, lorsque les premiers logements réservés aux étudiants se créent, à l’initiative des étudiants eux-mêmes, travaillant à l’époque de manière autonome. En 1936, à la faveur de la dynamique instaurée par le « Front Populaire » de Léon Blum, une aide gouvernementale à ces associations est décidée. De ce fait, l’accès des classes populaires à l’Université est favorisé et un Comité supérieur des œuvres sociales en faveur des étudiants est créé. Le Comité supérieur des œuvres sociales en faveur des étudiants devient le Comité supérieur des Œuvres en faveur de la jeunesse scolaire et universitaire par arrêté du 8 août 1947 ; des centres régionaux sont créés dans chaque académie sous le statut de la loi 1901. Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, l’objectif est d’intensifier l’accompagnement des étudiants au cours de leurs études. Puis la loi du 16 avril 1955 crée le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous) ainsi que les Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous).

De ce fait, l’aide aux étudiants par les étudiants se transforme en une action gouvernementale afin de favoriser de manière plus globale et efficace l’accès à l’université aux plus défavorisés. L’idée générale, le cadre d’action du Crous est donc lancé, le reste est à construire…

Au fur et à mesure que la population estudiantine s’accroît, l’État élargit ses compétences dans la régulation de la vie des universités Françaises (réseau d’assistance sociale, développement des activités culturelles), et l’importance des différents Crous augmente.

C’est ainsi que le Crous de Créteil est créé, par un décret du 17 décembre 1974. Comme tous les 28 Crous de France, il va ensuite pouvoir, à partir de 1995, gérer les bourses d’études via la gestion du Dossier Social Étudiant.

Aujourd’hui, le Crous de Créteil gère

16 restaurants universitaires, 4 restaurants administratifs, , 14 cafétérias, 8 libre-services, 1 Moovy Market et 29 résidences universitaires (5 300 places environ) sur les 3 départements de l’académie (77 – 93 – 94), regroupant plus de 160 000 étudiants.

Cette grande responsabilité permet donc au Crous de Créteil de répondre aux enjeux posés par les nombreux établissements publics d’enseignement supérieur de l’académie, à savoir 4 universités (Paris VIII Vincennes-Saint-Denis, Université Paris Est Créteil, Université Sorbonne Paris Nord et l’Université Gustave Eiffel), 130 écoles et grandes écoles, 130 Établissement public local d’enseignement avec BTS et CPGE

 

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !